Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Réduire l'affluence dans les transports en com...

Réduire l'affluence dans les transports en commun près des universités

Durant les heures de pointe, la ligne de métro de Rennes était surchargée. Face à ce constat, l’Université de Rennes 2 a dû décaler les heures de cours de ses étudiants d’un quart d’heure le matin.

25 Novembre 2014 à 16h25 | | 0 avis

étudiants, université, transport en commun, métro, tram

Le Bureau des Temps veut améliorer la qualité de vie des rennais

Cette décision a été prise en 2012 et deux ans plus tard on remarque que ces changements ont porté leurs fruits. Ce minuscule changement effectué par l’Université a changé le quotidien de beaucoup de rennais : tous les jours entre 7h40 et 8h du matin, c’était une vraie guerre pour prendre le métro !

C’est le Bureau des Temps de Rennes qui s’est donné la mission de «favoriser l’harmonisation des temps sociaux sur le territoire et d’améliorer la qualité de vie collective des habitants et usagers de la ville» comme on peut le lire sur leur site, mais il explique aussi que « l'approche temporelle propose, par exemple, de décaler les horaires scolaires, universitaires ou professionnels sur une zone donnée ou d'agir sur les horaires de livraisons, afin de limiter les encombrements sur les routes et dans les transports collectifs ».

Evelyne Reeves, responsable du Bureau des Temps rassemble en 2011 les prescripteurs de temps : deux lycées, les universités Rennes 1 et 2 et le CHU. Cette réunion a été planifiée suite à une enquête menée sur la ligne de métro visant à étudier « le phénomène de l’hyperpointe » qu’Evelyne Reeves décrit comme «à l’extrême limite des conditions acceptables en terme de sécurité»

Ce phénomène est surtout observable à la station Villejean Université, où se situe l’Université de Rennes 2. C’est pourquoi, cette fac a pris la décision de changer ses horaires matinaux. Les étudiants de licence 3 et master, qui représentent 6 000 personnes, commenceront leurs cours à 8h15 au lieu de 8h et ceux de première et deuxième année de licence, qui sont près de 8 000, à 8h30.

46 semaines plus tard, les résultats sont remarquables

Les auteurs de cette étude (la métropole et Keolis, groupe spécialisé dans le transport de voyageur) sont fiers de déclarer que «les principaux points noirs de la ligne de métro ont donc été résolus ». De façon plus générale, les villes où les transports en commun sont disponibles toutes les 3 minutes, il n’y a pas de problèmes.

A Lyon, dont l’une de ses universités se situe en dehors de la ville, le problème est plus complexe. L’université ne peut être desservie que par le tram T2 et quelques bus, tous les étudiants empruntent donc ce fameux tram, il en résulte le même phénomène d’hyperpointe. L’an dernier, les étudiants ont conçu une pétition pour renforcer cette ligne, malheureusement, le problème persiste. La solution serait peut-être de créer une ligne de bus allant de Grange Blanche (là ou les métros s’arrêtent et où l’affluence est la plus forte) jusqu’à l’université. On note également que les stations de vélo’v (réseau de transport de vélos en libre service) ne vont, elles non plus, pas jusqu’à l’université.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis