Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La reconnaissance nationale des écoles de comm...

La reconnaissance nationale des écoles de commerce

Hier nous faisions avec vous un point sur les diplômes et leur reconnaissance nationale. Aujourd'hui Media Etudiant vous propose de regarder dans le détail la reconnaissance des écoles de commerce par l'Etat.

23 Avril 2013 à 11h26 | | 0 avis

La reconnaissance nationale des écoles de commerce

Chaque année, plus de 120 000 étudiants s'inscrivent en école de commerce, ce chiffre a doublé en dix ans. Mais que valent ces diplômes ? Qu'est-ce qu'une école reconnue ? Comment les écoles de commerce peuvent-elles être membre de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) ? Comme pour chaque institution de l'enseignement, les écoles de commerce et les diplômes qu'elles délivrent peuvent être l'objet de différents niveaux de reconnaissance.

Reconnaissance par l'Etat

La reconnaissance par l'Etat garantit le sérieux d'une école de commerce ainsi que la qualité des formations diplômantes qu'elle propose. Pour obtenir cette reconnaissance, divers critères sont pris en compte :

  • Le contenu et la qualité des programmes
  • Les équipements et les locaux de l'établissement
  • L'administration du corps professoral et la composition du personnel encadrant
  • le fonctionnement général de l'établissement
  • La gestion des finances

Si ces critères sont jugés suffisants, l'école est reconnue par l'Etat. Elle peut alors recevoir des subventions et acueillir des élèves boursiers.

Les écoles consulaires

Les écoles de commerce consulaires des Chambres de Commerce et Industrie (CCI) sont rattachées au Ministère de l'industrie. Elles sont donc automatiquement reconnues par l'Etat.

Les écoles de commerce consulaires les plus connues sont HEC Paris, ESCP Europe et Novancia Business School Paris (qui dépendent de la CCI de Paris) ou encore le Groupe ESSEC, (qui dépend de la CCI de Versailles).


 

Les diplômes ou titres certifiés (homologués)

La certification est le premier palier de reconnaissance d'un diplôme ou d'un titre. Le titre est une certification professionnelle, géré par le Ministère de l’Economie, de l’Industrie et de l’Emploi, alors que le diplôme certifié est délivré par le Ministère de l’Education Nationale. Il existe plusieurs niveaux de certification : 

  • Niveau 1 correspond à un diplôme Bac+5 ou plus,
  • Niveau 2 correspond à un diplôme Bac +3 ou Bac +4,
  • Niveau 3 correspond à un diplôme Bac +2 : BTS, DUT, DMA, DEUST...
  • Niveau 4 correspond au Baccalauréat (général, technologique ou professionnel), au BT (Brevet de technicien), au BP (Brevet Professionnel)...,
  • Niveau 5 correspond aux CAP et BEP,
  • Niveau 5bis correspond au niveau de 3ème,
  • Niveau 6 correspond au Brevet des collèges.


Les diplômes visés

Le visa est le plus haut degré de reconnaissance car les diplômes visés sont reconnus au niveau international ainsi que par les entreprises. C'est le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche qui habilitera ou non les écoles à délivrer un diplôme visé.

Le visa est délivré pour une durée de six ans maximum. Les écoles dont les diplômes sont visés seront alors soumises à un contrôle académique continu pour obtenir le renouvellement de leur visa. Pour obtenir le visa du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche, les écoles de commerce et de gestion soumettent leur demande d'accréditation auprès de la CEFDG (Commisson D'Evaluation des Formations et Diplômes de Gestion).


 

La Conférence des Grandes Ecoles (CGE)

Les écoles de commerce qui souhaitent être admises au sein de la Conférence des Grandes Ecoles (CGE) doivent obligatoirement délivrer un diplôme de niveau Bac+ 5 conférant le grade de Master.

La CGE étudie dans un second temps la sélectivité de l'école, leur politique de recherche et d'échanges, leur corps professoral, leur gouvernance ainsi que l'insertion professionnelle de leurs diplômés.

 

Sources : www.dimension-commerce.com

Crédits : © Anatoly Maslennikov - Rido - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis