Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Marie, Morgane et Chloé, des étudiantes prost...

Marie, Morgane et Chloé, des étudiantes prostituées

Marie, Chloé et Morgane sont toutes les trois étudiantes mais elles sont également toutes les trois prostituées, pour payer leurs études. Elles livrent leurs témoignages.

19 Octobre 2011 à 16h39 | | 1 avis

Marie, Morgane et Chloé, des étudiantes prostituées

Un métier assumé et qui rapporte

Selon ces trois jeunes filles, la prostitution leur permet, contrairement à un job étudiant plus conventionnel, de payer largement leurs études. Chloé, 32 ans, qui a repris ses études dans le domaine médico-social, affirme même que c'est grâce à la prostitution qu'elle a pu reprendre ses études. Marie affirme même toucher entre 2000€ et 3000€ par mois. De quoi vivre tranquillement, ce que ne permettent pas d'autres jobs étudiants.

Mais Chloé, Morgane et Marie refusent d'être considérées comme des victimes. Elles travaillent sans proxénètes et choisissent elles mêmes leurs clients et ce qu'elles font ou pas. Morgane déclare : "Pour moins d'heures de travail, on gagne beaucoup plus. Ca s'accorde bien avec des études".

Selon Sud Etudiant, un étudiant qui travaille à 40% de chances en moins d'obtenir son diplôme, par rapport à un étudiant qui ne travaille pas. Ceci peut être expliqué par le nombre trop important d'heures, l'accumulation de fatigue, qui peuvent pousser vers la prostitution.

Discussion :
Prostitution étudiante >>
Venez débattre de ce phénomène malheureusement répandu, sur les forums !


Un phénomène répandu mais difficilement mesurable

La prostitution dans le monde étudiant est difficilement mesurable, la majorité des annonces se faisant par internet. Et beaucoup d'étudiantes qui ont recours à la prostitution ne se déclarent pas comme prostituées mais plutôt comme hôtesses ou escort girls.

Cependant, Jean-Sébastien Mallet, expert européen sur les questions de prostitution, affirme que "le nombre des jeunes de 18 à 25 ans se prostituant serait de l'ordre de 7.000 à 10.000, sur une base de 5 millions de jeunes appartenant à cette tranche d'âge. Cela n’inclurait pas les cas qui ne sont pas connus".

[Source AFP]

Les avis sur cet article
marie2308

20 / 20

C'est terrible comme situation ! C'est même difficile à envisager et à véritablement comprendre. Même si malheureusement c'est une réalité, cela prouve à quel point la vie est cher et être étudiant est parfois difficile. Idem pour le fait de trouver un boulot. Se tuer à la tâche et, en parallèle, se tuer dans ses études est difficile voir infaisable. Et pire, il est parfois même impossible de trouver un quelconque boulot et donc obtenir une quelconque rentrée d'argent. La situation est plus que grave là ... !
Par

marie2308

- le 19 Octobre 20h39
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis