Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les médias responsables de certains faits de d...

Les médias responsables de certains faits de discrimination à l'Ecole

C’est une étude de la prestigieuse université américaine de Stanford qui nous apprend aujourd’hui que les étudiants noirs sont plus souvent punis que leurs camarades blancs. Mais pourquoi ? On décortique tous ça avec vous !

01 Juin 2015 à 10h27 | | 0 avis

étudiant, noir, discrimination, médias, stéréotypes

Le HuffingtonPost nous fait part d’une information pour le moins surprenante. Une étude réalisée par l’université de Stanford prouverait que les « jeunes noirs sont plus systématiquement punis » et considérés par leurs professeurs comme des « éléments perturbateurs ».

Pas de considérations racistes, seulement des stéréotypes

Jason Okanofua, auteur principal de l’étude, explique que l’attitude des professeurs n’est pas en lien avec des considérations racistes, mais seulement à une large diffusion des stéréotypes concernant les populations noires dans les médias.

Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont dans un premier temps exclu toutes les enseignantes qui émettaient des préjugés racistes sur les personnes de couleurs et en ont finalement sélectionné 57.

La seconde étape était de montrer à ces enseignantes la photo d’une classe métissée. Le premier défi de ses enseignantes était de s’imaginer y travailler, puis les chercheurs leur ont donné les dossiers scolaires de certains élèves, représentés dans la photo, qui ont commis des infractions au règlement.

Le nom inscrit sur les dossiers étaient soit de consonance afro-américaine soit caucasienne.

Après avoir pris connaissances des dossiers, les chercheurs ont alors posé 5 questions aux enseignantes :

« A quel point l’agissement de l’élève était grave ? »,

« Dans quel mesure l’élève vous a-t-il empêché de tenir votre classe ? »,

« A quel point avez-vous été énervé par cet agissement ? »,

« Quel degré de sévérité retiendriez-vous contre cet élève ? »,

Et « Considérez-vous cet étudiant comme un fauteur de troubles ? ».

Les chercheurs ont alors remarqué que quelque soit l’infraction commise par les étudiants, les enseignantes sont nombreuses à vouloir donner une sanction plus lourde à un étudiant portant un prénom à consonance afro-américaine plutôt qu’à un étudiant portant un nom caucasien.

Pour confirmer les résultats, les chercheurs ont de nouveau tenté l’expérience, mais cette fois-ci avec 204 enseignants, hommes et femmes, blancs et noirs et le résultat a été sans appel.

La cause de cette discrimination serait, selon les chercheurs, les médias qui véhiculent de nombreux stéréotypes. L’embauche d’enseignants noirs ou les sanctions prises contre les professeurs « racistes » ne changeraient en rien la donne, selon les auteurs de l’étude.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis