Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un système de prêts bientôt dans le programm...

Un système de prêts bientôt dans le programme Erasmus ?

Actuellement, une réforme est en discussion au Parlement Européen. Il y est notamment question de l’introduction d’un système de prêts étudiants dans le programme Erasmus. Une idée qui ne plait ni à Isabelle Thomas, députée européenne, ni à plusieurs syndicats étudiants.

25 Février 2013 à 11h54 | | 0 avis

Un système de prêts bientôt dans le programme Erasmus ?

Une éventuelle crise des « subprimes » ?

Le programme Erasmus est au cœur d’une réforme. En effet, le parlement européen envisage notamment d’y introduire un système de prêts étudiants. Une idée qui inquiète Isabelle Thomas, députée européenne : « Même si les sommes en jeu ne sont pas les mêmes qu’aux Etats-Unis, où les prêts étudiants constituent des plus en plus une menace pour l’économie type « subprimes », on risque avec cette réforme de mettre un doigt dans un engrenage dangereux ».

De plus, la députée européenne craint que les relations entre les jeunes et les institutions européennes ne pâtissent de l’introduction d’un mécanisme de prêts étudiants dans le futur programme Erasmus. « L’Union Européenne n’a pas vocation à pousser les jeunes à l’endettement », explique-t-elle.


« Des conséquences dramatiques »

Le 21 février dernier, Isabelle Thomas a donc organisé une réunion de travail sur la réforme Erasmus actuellement en discussion. Les organisations étudiantes de 7 pays européens y étaient conviées, ainsi que l’Union des Etudiants d’Europe. Ils ont donc pu débattre avec la Commission Européenne et un panel de la représentation parlementaire.

Malgré les tentatives de la Commission Européenne de rassurer les étudiants, ceux-ci n’en démordent pas : ce ne serait pas une bonne idée. La vice-présidente de l’Union des Etudiants d’Europe, Taine Moisander, a désapprouvé cette réforme et a ajouté que « dans le contexte de crise et de chômage des jeunes, les conséquences de l’endettement seraient encore plus dramatiques ». Abib Gnignier, le représentant de l’UNEF explique que « les étudiants ne veulent pas de prêts mais des bourses ». De son côté, un étudiant allemand, en mobilité en France, a tout simplement demandé à la Commission : « Pourquoi ne pas utiliser cet argent pour développer davantage les bourses de mobilité ? ».

La question est encore en discussion.

 

Crédit photo: © freshidea 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis