Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Etudiante et maman: témoignage d'un quotidien ...

Etudiante et maman: témoignage d'un quotidien particulier

Mélissa, étudiante et maman de 19 ans attaque cette année sa deuxième 1ère année de droit. Elle a du abandonner l'année dernière à la naissance de sa petite fille. Elle témoigne sur son quotidien particulier de mère étudiante, rôle qu'elle considère à la fois comme gratifiant et difficile.

06 Mai 2011 à 16h17 | | 0 avis

Etudiante et maman: témoignage d'un quotidien particulier

Gérer bébé et études, un quotidien compliqué

" Je n'ai plus les mêmes préoccupations que mes amies de fac. Quand elles penses à sécher les cours, je négocie pour faire garder ma fille et pouvoir y aller. Je n'avais jamais réalisé à quel point les facultés n'étaient pas prêtes à s'adapter aux mères qui continuent leurs études.

Car faire garder son enfant, c'est cher, et je ne m'en sortirai jamais sans l'aide précieuse de mes parents qui, travaillant à la maison se relaient pour s'occuper de la petite.

Pour le reste je pense bien m'en sortir. Je profite du fait qu'elle dorme pour réviser, même si parfois j'arrive en cours épuisée à force de me réveiller en pleine nuit pour donner le biberon.

Pour les fois où mes parents ne peuvent pas prendre le relai, je reste à la maison. Dans ces cas mes amis de fac me sont d'une grande aide puisque ce sont eux qui écrivent mes cours.

Un jour j'ai même dû présenter un oral avec la petite. Tout s'est heureusement bien passé, son tempérament calme aidant.


 

Etre étudiante et maman: un statut différent

"Mes amis ont du mal à comprendre que mon quotidien n'est plus le leur. Certes je ne fais plus la fête jusqu'au petit matin, mais c'est parceque j'ai une autre priorité: ma fille.

Le regard des gens a aussi changé dans la rue, maintenant on m'appelle Madame! C'est un sacré coup de vieux.

Avec mes amis, l'adaptation a été un peu difficile au début, chacun devant retrouver sa place. Mais ils m'ont toujours soutenue et maintenant je peux le dire: tout va pour le mieux."

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis