Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Vers une refonte de l'enseignement des langues ...

Vers une refonte de l'enseignement des langues en France

Il est de notoriété public que les français ne sont pas un modèle de réussite en ce qui concerne l'apprentissage des langues. Après avoir reçu un rapport intitulé "Apprendre les langues - Apprendre le monde", réalisé par le comité stratégique des langues, le ministre de l’éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative a fait des propositions pour améliorer l’apprentissage des langues. Ces propositions concernent l’apprentissage des langues dès le plus jeune âge, à l’école, mais aussi tout au long de la vie.

07 Février 2012 à 15h31 | | 3 avis

Vers une refonte de l'enseignement des langues en France

Les propositions de Luc Chatel se répartissent en 3 axes. Il faudrait, selon lui, repenser le rythme de l’enseignement, favoriser la mobilité internationale des élèves et des enseignants et encourager l’immersion linguistique au quotidien.

"Repenser le rythme de l’enseignement"

Le premier problème selon Luc Chatel est le rythme de l'enseignement des langues. Pour cela il va mettre en place des formations pour les professeurs des écoles dès la fin de cette année scolaire. Ces formations seront accompagnées de ressources pédagogiques du Centre National de Documentation Pédagogique (CNDP).

Le but est de systématiser l’initiation aux langues étrangères dès l’école maternelle. Le ministre ajoute qu’il souhaite que les enseignants du second degré aident les enseignants du primaire à parfaire leurs connaissances des langues étrangères.

En ce qui concerne le collège, Luc Chatel veut « installer la globalisation et l’annualisation des horaires de langues sur les quatre niveaux du collège ». Il voudrait que cette organisation soit mise en place dès la rentrée scolaire de 2012 dans 10% des collèges.


 

Favoriser la mobilité à internationale

Le second frein à l'apprentissage des langues étrangères en France serait le manque de mobilité internationale des élèves et des enseignants. Luc Chatel a donc fixé comme objectif que chaque élève bénéficie d’un séjour linguistique individuel au cours de sa scolarité.

Il va donc élaborer un cahier des charges national du séjour linguistique. Celui-ci servira de référence pour chaque établissement. Les collectivités territoriales qui participent au financement de ces voyages scolaires devraient aussi avoir leur mot à dire.

Le ministre de l’éducation fait également ce constat : le programme Jules Verne ne touche qu’une grande minorité d’enseignants. (Ce programme permet aux enseignants du premier et du second degré de l'enseignement public d'exercer dans un établissement étranger pendant une année).

Il souhaite donc aller au-delà de ce programme et propose, avec l’aide du ministère de l’enseignement supérieur, que chaque candidat qui se présente aux concours de recrutement de professeurs des écoles et de professeurs de langues vivantes ait effectué au moins un semestre dans un pays non francophone.


 

Encourager l’immersion linguistique

Enfin Luc Chatel, soutenu par le ministre de la Culture et de la Communication, demande aux chaines de télévisions de privilégier la diffusion des programmes en version originale sous-titrée. Il rappelle aussi que c’est dans ce sens que le site « English by Yourself » a été lancé aujourd’hui.

Luc Chatel justifie ces propositions en affirmant que sa conviction profonde est que « la maîtrise des langues, et surtout de l’anglais, est un enjeu majeur pour la compétitivité de la France. »

Si les intentions du ministre de l’éducation nationale sont louables, attendons les retours du monde de l'enseignement pour nous prononcer sur ces propositions.

Les avis sur cet article
jerem64

20 / 20

on apprend mieux quand on est petit donc c'est une bonne chose
Par

jerem64

- le 31 Mars 11h02
audrey86

20 / 20

oui moi aussi je pense que ca fait longtemps que ca aurait du etre fait
Par

audrey86

- le 13 Février 15h27
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis