Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les logements en conteneur, un flop ?

Les logements en conteneur, un flop ?

29 Décembre 2010 à 16h04 | | 2 avis

Les logements en conteneur, un flop ?

Pour lutter contre les problèmes de logements que rencontrent de nombreuses villes, Valérie Pécresse, la ministre des études supérieur et de la recherche a eu l’idée de construire des logements dans des conteneurs. Un phénomène de mode qui fait fureur outre manche et aux Pays-Bas mais pas si facile à mettre en place en France...

A la base, l’idée est bonne

Ce principe fonctionne très bien au Pays-Bas mais aussi au Royaume-Uni alors pourquoi pas en France ? Un conteneur c’est environ 24 m² ce qui est largement suffisant pour créer une chambre universitaire pour les étudiants.

L’idée fut donc concrétisée au Havre, zone portuaire oblige, et les premiers "conteneurs logement étudiant" fut inauguré par Valérie Pécresse en personne le 30 aout 2010. Les étudiants furent également séduits et remarquèrent qu’il y avait plus de confort que dans une résidence universitaire. Rapidement, de nombreuses villes de France ont pensé à renouveler l’idée…


…mais ça n’a pas duré !

étudiant sans logementQuelques mois plus tard, c’est l’heure du bilan. Le journal Paris Normandie à recueillis des témoignages des habitants de ces conteneurs et à la grande surprise générale ce n’est pas si beau.

Les conteneurs sont en proie aux fuites, l’acier en Hiver, c’est froid et l’isolation n’est pas suffisante, certains chauffe-eau sont défectueux. Certains s’indignent : « c’est devenu invivable ». Et les récentes inondations du qu’a connu le Nord n’ont rien arrangé à la situation.


L’heure du bilan :

Finalement de nombreux problèmes auraient pu être évités si les concepteurs avaient pris soin de bien réfléchir.  A vouloir économiser, l’Etat a surtout dépensé pour rien. Il faut savoir que le coût de construction de ces logements était de 48 000€ par chambre contre 50 000€ pour une résidence universitaire.

Il n’y a donc pas eu d’économies significatives contrairement aux 20 à 30% qu’envisageait l’Etat. Et cela sans prendre en compte les travaux à faire pour réparer ces conteneurs maintenant qu’ils sont détériorés par la pluie...


Lire aussi...

Les avis sur cet article
CB

20 / 20

Bonjour je découvre un peu par hasard votre site très intéressant. je connais très bien le dossier car je travaille pour la Ville du Havre qui a contribué largement à ce dossier. Juste un chiffre, fin janvier 2011, les étudiants de cette cité devaient indiquer au Crous s'ils souhaitaient rester pour la prochaine saison. 25% d'entre eux souhaitent rester, alors que la moyenne des autres résidences étudiantes est de 20 % .... J'envoie aujourd'hui un mail à la ou le journaliste de M6 pour lui dire que je me tiens à sa disposition pour l'informer de la gestion de ce dossier. Cdt
Par

CB

- le 24 Février 11h23
keaulana

20 / 20

Bonjour, Je suis journaliste pour Zone Interdite sur M6. Pourriez vous m'adresser un mail sur dcantinio@yahoo.fr Je prépare un sujet sur le logement et les jeunes. J'aurai aimé discuter avec vous. Cdt
Par

keaulana

- le 03 Janvier 15h55
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis