Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Mes conseils pour bien vivre la sortie d'un par...

Mes conseils pour bien vivre la sortie d'un partiel

Quoi de plus stressant pour un étudiant que de passer un partiel ? Quoi de plus stressant pour un étudiant d’être justement en situation d’hyper stress qui, bien souvent, constitue l’élément principal qui pousse à l’échec ?

06 Mai 2011 à 11h58 | | 0 avis

Mes conseils pour bien vivre la sortie d'un partiel

Il faut donc apprendre à gérer ces situations d’avant, pendant et après partiel car c’est une garantie de réussite ou en tout cas, cela vous permettra de vous reposer, de ne pas trop vous prendre la tête et d’ainsi ne se consacrer qu’à l’essentiel, le contenu de l’examen et oublier tout ce qui gravite autour, qui prend de l’énergie et qui nous « mange le cerveau » 

Gérér le stress des partiels

Le plus important, dans un premier temps, c’est de souffler. Au sens propre et au sens figuré, il faut apprendre à inspirer et expirer de manière profonde car cela permet d’oxygéner le cerveau et de se concentrer davantage. Surtout, à la sortie du partiel, cela permet de remettre en place ses idées car bien souvent tout se mélange dans la tête à ce moment-là et de se calmer, pour avoir une vision objective de ce qu’il vient de se passer.

Ensuite, selon les étudiants, certains voudront en parler, dire ce qu’ils ont écrit, demander les corrections, etc. car cela les rassure et ils préfèrent savoir tout de suite s’ils ont réussit ou pas. D’autres au contraire vont préférer se plonger dans un mutisme total et couper leur ouïe pour ne surtout rien entendre de ces élucubrations et rester dans leurs certitudes qu’ils ont réussit ou non.

Plus réalistes, ils verront leur note le jour des résultats et c’est tout. Surtout, si quelqu’un ne veut pas savoir ou ne veut pas en parler, il ne faut pas le forcer ou il ne faut pas lui montrer les corrections etc. car ce type de personne peut très mal le vivre car elle n’a peut-être pas confiance en elle ou bien car elle sait qu’elle n’a pas suffisamment révisé et qu’elle n’a pas su répondre aux questions posées.


L’après les partiels : savoir se réposer

Ensuite, il faut décompresser. Allez boire un verre, faites un tour entre amis. Faites quelque chose que vous ne faites pas forcément tous les jours ou bien quelque chose que vous aimez vraiment faire pour vous détendre. Pensez à autre chose durant ces quelques heures qui suivent votre examen. Et surtout n’y pensez plus. Pour finir, si vous avez d’autres partiels dans les jours qui suivent, ne révisez pas trop. Simplement relisez votre cours assez régulièrement et couchez vous tôt.

La période des partiels est très difficile aussi bien sur le plan physique que psychologique. Il faut donc apprendre certains automatismes à avoir pour ne pas se prendre la tête, évacuer tranquillement le stress et être au meilleur de sa forme pour anticiper et réussir haut la main ces épreuves.

 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis