Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'Education Nationale : en régression ?

L'Education Nationale : en régression ?

28 Janvier 2011 à 00h00 | | 0 avis

L'Education Nationale : en régression ?

Ce week-end, de nombreux enseignants ont montré leur colère en manifestant : les raisons ? La suppression du nombre de postes dans l’Education Nationale depuis 5 ans, des classes surchargées et le manque de moyens.

Témoignage dans un lycée

Il est très difficile pour les professeurs d’enseigner avec des classes d’un effectif de 38 élèves. Depuis l’année précédente, les classes du lycée étaient déjà surchargées et aucune amélioration n’est prévue. Comment faire pour aider ceux qui ont de grandes difficultés ? Le soutien se développe dans l’établissement mais les moyens manquent.


66 000 suppressions de postes et une augmentation des élèves

Entre 2007 et 2010, 66 000 postes dans l’éducation nationale ont été supprimés (9 000 en 2007, 11 000 en 2008, 14 000 en 2009, 16 000 en 2010 et 2011).

Pour septembre 2011, un accroissement des élèves est attendu : en maternelle avec une augmentation de 13 900 enfants, en primaire avec une diminution de 11 600 élèves et une grande augmentation de 62 000 pour les collégiens et les lycéens.


Le SNES : pessimiste ?

Une porte parole du SNES (Syndicat National des Enseignants du Second degré) indique comment peut-on mieux apprendre avec des suppressions de postes et un accroissement du nombre d’élèves, c’est comme par exemple un hôpital avec moins d’infirmières, moins de médecins mais une croissance des malades. Tout le monde se demande comment faire ?


Des solutions

Avec la suppression du nombre de postes, des solutions sont avancées : augmenter l’effectif des classes pour absorber la hausse démographique ou permettre aux enseignants d’être polyvalents, c'est-à-dire enseigner plusieurs matières.

Comme pour toute la fonction publique, un enseignant sur deux qui part à la retraite n’est pas remplacé. Les régions du Nord, de l’Est et d’Ile de France sont très touchées par ces suppressions de postes et de nouvelles grèves sont à prévoir.


Le Discours de Luc Chatel

Le Ministre de l’Education Nationale énonce que l’économie réalisée par le non remplacement permet d’augmenter le salaire des enseignants, pour 2010, les salaires ont progressé de 10 %, tandis que le nombre d’élèves est en chute depuis plusieurs années.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis