Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

La jeunesse française choisit l'exil

La jeunesse française choisit l'exil

Crise financière et économique, augmentation du chômage, précarité... La jeunesse de France déprime, les jeunes hexagonaux n'ont plus confiance en l'avenir de leur pays et ne sont plus sûrs d'y trouver leur place. Pour remédier à cet état mélancolique, une solution les tente de plus en plus : l'exil.

15 Avril 2013 à 11h42 | | 0 avis

La jeunesse française choisit l'exil

La jeunesse française déprime

L’Express publiait le 2 janvier 2008 un état de la jeunesse mondiale, en partenariat avec la Fondation pour l’innovation politique, qui a mené une vaste enquête intitulée "Les jeunesses face à leur avenir". D'après un sondage mené en Europe, en Asie et en Amérique du Nord auprès de 20 000 personnes au total : "Les Américains ont une pêche d’enfer. Les Scandinaves aussi. Et la jeunesse française est… la plus déprimée du monde. Elle redoute l’avenir, la mondialisation et même son ombre. [Les jeunes français] se disent persuadés de ne pas obtenir un bon travail dans les années qui viennent. Ils sont également timorés, et se croient incapables de faire bouger la société. Un conformisme de mauvais augure dans un monde globalisé où la capacité d’adaptation, l’aptitude à l’innovation, l’esprit d’initiative sont les clefs de la survie."

Plusieurs études le prouvent, les jeunes français n'ont pas confiance en l'avenir, sont pessimistes et prêts à subir leur vie plutôt qu'à la choisir. Le conformisme en particulier est de mise puisqu'un français sur quatre juge bon de ne pas se faire remarquer dans la vie tandis que 54% estiment que le regard des autres est déterminant dans leurs choix professionnels. Les jeunes français semblent davantage préoccupés par leurs notes que par le contenu de leurs apprentissages. L’école sert à classer et comparer les jeunes entre eux, ce qui crée du stress. Enfin, le niveau d’études atteint semble conditionner la position sociale sans que personne n’y trouve à redire.


 

Rêver d'exil

Face à la crise et au déclin du pays, nombreux sont les jeunes français qui rêvent d'exil. Grâce à une étude faite par Via Voice, on apprend que 36% des jeunes ont confiance dans l'avenir de leur pays, ce qui est extrêmement peu. En comparaison, ils sont 75% à avoir un avis favorable sur le futur de l'Allemagne et 67% sur celui des Etats-Unis. Cette étude, si elle sert d'outil à une entreprise spécialisée dans la communication marque France, dresse néanmoins le portrait pessimiste de la jeunesse française peu confiante en son pays.

On apprend également que la moitié des 18-34 ans aimerait partir vivre ailleurs si c'était possible. "Ces résultats illustrent des sentiments mêlés de ras-le-bol, de lassitude ou de curiosité" analyse Denis Gancel, le PDG de W&Cie. "Toutefois, il ne s’agit pas d’une fuite de la jeunesse, mais d’envie de vivre de nouvelles expériences."

Chez les plus de 34 ans, l'attachement à la France est plus grand, 55% ne veulent pas partir. Ce qui ne les empêchent pas d'être tout autant pessimistes que les plus jeunes. "70% des personnes interrogées expliquent que les Français vivent une dépression collective et 66 % estiment que le pays est en déclin!"

Sources : ViaVoice pour W&Cie

Crédits : © dell - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis