Les Dossiers du Mois :

Etudiez à l'étranger

Séjours étudiants, bourses, tests...

➜ Voir le dossier

 

Rentrée 2016: inscrit nulle part ?

Vous n'êtes pas encore inscrits en septembre ? Pas de panique !

➜ Voir le dossier

 

Mutuelle étudiante

Tout savoir sur l'assurance santé étudiante !

➜ Voir le dossier

 

Admissions parallèles

Comment intégrer une grande école à Bac+2/3 ?

➜ Voir le dossier

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

Sécurité Bac 2012 : interview vidéo exclusiv...

Sécurité Bac 2012 : interview vidéo exclusive de Luc Chatel

Deux mois après le Bac 2011 et à une semaine seulement  de la rentrée, le Ministre de l’Education nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Luc Chatel répond à nos questions. Quel bilan sur la fuite du Bac S de Mathématiques 2011 ? Quelles mesures seront prises pour éviter la fraude ? La calculatrice sera-t-elle toujours autorisée ? Quelle image doit-on encore accorder au Bac ou au Brevet ? La réforme du Lycée ? Réponses...

24 Aout 2011 à 00h00 | | 0 avis

Sécurité Bac 2012 : interview vidéo exclusive de Luc Chatel

Retour sur le Bac 2011 et la fuite

Le principal enjeu pour le Ministre est clair : redorer l’image du diplôme national du baccalauréat, entaché par la fraude à l’examen du bac en juin dernier. Le Ministre revient aussi sur les raisons du choix d'annuler l'exercice en question :

"J'ai considéré qu'à partir du moment où il y avait seulement la fuite sur un exercice sur 4 points, on pouvait répartir ces 4 points sur le reste de l'épreuve et je pense que bien m'en a pris puisque les résultats du Bac S sont un peu meilleurs que l'année dernière"

Selon Luc Chatel la moyenne à l'exercice annulé était de 2,5/4, donc l'exercice n'avait pas été si bien réussi par les éleves, il conclu donc que "la fuite n'a pas eu d'influence sur les résultats du bac S".

La police continue une enquête indépendante de son côté, et le rapport de l'enquête interne révéle que la sécurisation n'a été que secondaire, car les problèmatiques logisitiques et d'organisation restent centrales pour un examen de cette envergure...


Bac 2012 : quelles mesures de sécurité ?

Les mesures de sécurisation des sujets du Bac 2012, visant à en préserver la confidentialité jusqu'au début de chaque épreuve, seront mises en place sur deux plans :

  • Création ou amélioration des procédures de chaque étape de la chaine d'acheminement des sujets au centre d'examen (élaboration, impression, transport, stockage, distribution....)
  • Veille sur internet, pour éviter que la fraude ou des rumeurs se propagent davantage avec les nouvelles technologies et condamner ceux qui propagent des sujets du Bac (que ce soient des fausses informations ou des vrais sujets issus de nouvelles fuites).

Le but n'étant bien sûr pas de contrôler internet, qui reste un "media libre", mais bien de pouvoir identifier et sanctionner les éventuels responsables de fuites, et de pouvoir réagir à ces éventuelles fuites : par exemple en proposant des sujets de remplacement...

Quant à la problématique de la calculatrice, des évolutions vont être mises en place dans son utilisation le jour de l'épreuve, le Ministre annonce ne pas avoir encore tranché précisément sur la question, mais cela sera fait prochainement.

"Le Bac 2011 n'a pas été bradé, c'est ca qui a été essentiel"


Réformes du Bac à venir

"Je ne veux pas remettre en cause le principe de l'examen du baccalauréat"

Le Ministre annonce qu'il va consuler les syndicats d'enseignants et les associations de lycéens pour écouter ce qu'ils souhaitent sur l'évolution du Bac.

Concernant le contrôle continu, il rappelle qu'il y a déja beaucoup de contrôle continu au Bac, en revanche, il évoque pour 2013 des nouvelles évolutions.

Luc Chatel met aussi en avant l'importance de mieux équilibrer la charge de travail entre la première et la terminale. L'épreuve d'histoire serait anticipée pour laisser en terminale plus de place à la spécialisation et ce, dès l'épreuve de 2012.


Impact de la présidentielle de 2012 et axes de travail de la rentrée

L'interview du Ministre se termine sur le possible impact des élections de 2012 sur les mesures évoquées.

"Je suis en charge de ce ministère aujourd'hui. Et donc mon rôle est de mener la politique sans tenir compte des éventuelles échéances"

"Moi je souhaite que l'école soit au rendez-vous des débats des différents candidats. Je pense que c'est important."

Enfin, Luc Chatel récapitule les principaux axes de travail de la rentrée et des 6 mois à venir, avec notamment la réforme du Lycée de 2013.


Donnez votre avis sur l'interview de Luc Chatel sur notre page Facebook.


Merci à Thomas de Frenchweb.fr pour la réalisation

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis