Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les internes en grève contre les rythmes surch...

Les internes en grève contre les rythmes surchargés

Lundi, une partie des étudiants en médecine se sont mis en grève, se plaignant du nombre d’heures à effectuer par semaine, sans perturber pour autant le fonctionnement des hôpitaux .

18 Novembre 2014 à 16h31 | | 0 avis

Les internes en grève contre les rythmes surchargés

Plus d’un quart des élèves internes de médecine se sont mis en grève ce lundi pour protester contre des semaines trop chargées. Aucune perturbation n’a été constatée dans les hôpitaux, où les étudiants avaient aussi la possibilité de s’occuper de leurs patients tout en portant un brassard de gréviste.

Des semaines de 90 heures dans certains services

Les internes réclament la réduction de leur temps de travail. Ils effectuent en moyenne 60 heures par semaine selon une enquête du syndicat interne de médecine et certains internes vont même jusqu’à 90 heures par semaine pour des stages dans des pôles tels que la chirurgie ou les urgences. Des rythmes effrénés alors qu’en 2013 Bruxelles avait déjà demandé à la France d’être en règle avec le droit européen qui stipule que les internes doivent travailler 45 heures hebdomadaires.

Réduction de 11 à 10 demi-journée

Pour résoudre le problème, le ministère de la santé en charge du dossier depuis plus d’un an, envisage de réduire les rythmes des étudiants, en passant de 11 demi-journées actuellement à 10 demi-journées. L’inter syndicat national des internes (Isni), propose que cette demi-journée soit reportée au samedi et considérée comme une garde ce qui impliquerait une meilleure rémunération.

La ministre de la santé veut des sanctions

Pour tenter d’apaiser les tentions, la ministre de la santé, Marisol Touraine, a annoncé vendredi vouloir mettre en place un dispositif de sanctions contre les établissements qui ne respecteraient pas les 48 heures hebdomadaires. Cependant la ministre avait déjà été interpellée fin octobre par un courrier des hiérarchies hospitalières lui faisant part de leurs inquiétudes face aux répercutions de budget et d’organisation entrainées par cette réforme.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis