Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Faut il interdire les week-ends d'intégration ?

Faut il interdire les week-ends d'intégration ?

Ah, les week-ends d'intégration. Un moment quasi incontournable de l'entrée dans les études supérieures. Le but ? Comme le nom l'indique, l'intégration des nouvelles recrues par les promotions supérieures. Et pour cela, tout est permis : alcool, épreuves plus ou moins "humiliantes", défis, et autres. Malheureusement, il peut arriver que certains abus se produisent durant ces WEI.

12 Octobre 2011 à 16h23 | | 0 avis

Faut il interdire les week-ends d'intégration ?

Alors doit on interdire les week-ends d'intégration ?

Alcool, humiliation et abus pendant les weekends d'intégration... ?

La nouvelle est tombée il y a peu : les écoles du Groupe IGS ont décidé de bannir les week-ends d'intégration. La raison évoquée ? Le communiqué de presse parle de "week-ends qui tournent aux bizutages humiliants, des semaines d'intégration aux soirées alcoolisées, chaque rentrée recèle son nombre de faits divers plus ou moins avouables, et plus ou moins avoués"Et le groupe IGS n'est pas le seul à supprimer les WEI ou séjours d'intégration. On vous en parlait début Septembre, certaines écoles ont remplacé ces séjours par des journées de rencontres avec des professionnels, notamment.

Alors cette diabolisation des week-ends d'intégration est elle justifiée ? Premièrement, il est vrai que l'alcool coule souvent à flot pendant ces fameux WEI. Et cela s'explique par le fait que l'alcool désinhibe et que le contact humain est alors plus facile, ce qui correspond alors avec le coté "intégration" du week-end. Après, comme d'habitude, il ne faut jamais abuser de l'alcool et boire avec modération. Sensibiliser les organisateurs sur la consommation d'alcool est peut être une meilleure idée que l'interdiction pure et dure.

Ensuite, il y a ce que l'on appelle communément le "bizutage". Bien souvent, des petits défis, qui peuvent être humiliants pour le bizuth. Là aussi, on peut noter quelques abus. Il existe même un comité national contre le bizutage au près duquel les victimes de bizutages peuvent se plaindre et qui apporte un soutien. Mais rappelons que, en général, les "bizutages" peuvent être évités en refusant tout simplement ce qui nous est demandé.


L'intégration avant tout

Si certaines pratiques des WEI peuvent donc être discutables, est il vraiment nécessaire de les supprimer complètement ? Outre les quelques cas d'abus répertoriés, ils restent bien souvent un bon souvenir de l'année et sont toujours un bon moyen pour les nouveaux étudiants de s'intégrer et de rencontrer les promotions plus âgées. En effet, il n'y a pas que le bizutage pendant ces séjours. Bien souvent, les organisateurs programment des évènements sportifs et autres activités plus "ludiques".

De plus, les bizutages virulents et qui dérapent restent tout de même minoritaires. La plupart des étudiants ayant participé à des séjours d'intégration reviennent avec un souvenir plutôt positif. On peut rencontrer les abus liés à l'alcool et des cas de bizutages pendant les soirées étudiantes traditionnelles. Alors faut-il les interdire également?

Enfin, les week-ends d'intégration ne sont souvent pas obligatoires. L'étudiant qui s'y inscrit part en général en connaissance de cause et en acceptant les "risques" que cela peut comporter. L'étudiant qui ne veut pas subir ces "abus" peut très bien simplement refuser d'aller au WEI.

Et vous, que pensez de cela ? Pensez vous que les week-ends d'intégration doivent être interdits? Venez en parler sur le forum !

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis