Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Drame : une fusillade fait un mort et deux bles...

Drame : une fusillade fait un mort et deux blessés graves

Alors qu’une fête de quartier avait lieu en bas des tours du quartier de Boileau, à cheval entre les communes de Metz et de Woippy, un homme de 49 ans a ouvert le feu et a commencé à tirer dans le tas. Bilan : une jeune femme de 22 ans morte sur le coup et trois blessés dont deux graves.

02 Juin 2015 à 10h31 | | 0 avis

fusillade, arme, homme, femme, Metz, pistollet, taser

Une fusillade fait 1 mort et 3 blessés dans un quartier sensible

Décrit par ses habitants comme un quartier sensible de la banlieue de Mets, le quartier Boileau a été le théâtre d’un drame, survenu en pleine rue, dans la nuit de samedi soir dernier. Un homme de 49 ans, manifestement en état d’ébriété a tué une femme de 22 ans et blessé trois personnes, dont deux qui sont encore dans un état critique et pour qui les jours sont encore comptés, avant d’être maîtrisé par les forces de l’ordre.

Armé d’un pistolet automatique de calibre 9 mm, et de plusieurs munitions cachées dans ses poches, l’homme qui ne détenait aucun droit de port d’arme aurait pu chercher à se venger après une « altercation sur fond d’alcoolisation », pour un motif « futile » selon les propos du procureur de Metz, Christian Mercuri, recueillis par le site Wort.lu.

La jeune femme de 22 ans qui se trouvait alors en bas de l’immeuble, est morte sur le coup après avoir été touchée par plusieurs balles.

Son frère âgé de 25 ans ainsi qu’un autre jeune homme âgé de 18 ans sont toujours dans un état jugé très grave par les médecins. Le premier aurait été touché à la tête alors que le second aurait reçu une balle à l’abdomen.

Dimanche après-midi, selon M.Mercuri cité par le même site, leurs jours étaient encore en danger. Sur les cinq différentes scènes de crime, une quinzaine de douilles ont été retrouvées par les enquêteurs.

Les circonstances du drame

Interrogés par l’Agence France Presse, des témoins qui ont assisté à la scène, se souviennent du tireur présumé, venu d’un quartier voisin, et qui participait manifestement à la soirée organisée, fortement alcoolisée.

« Au début on a tous cru que c’étaient des pétards, et puis j’ai vu un homme armé qui tirait sur tout le monde », raconte Dylan, 20 ans.

« Je ne voulais pas croiser le regard du tireur au risque de me prendre une balle », raconte Louisa, 43 ans, qui lors de la fusillade, se trouvait au pied de son immeuble avec la plus jeune de ses deux enfants.

Elle aurait également précisé à l’AFP que lors des tentatives de réanimations des secours sur la jeune femme, d’autres tirs ont été entendus dans un périmètre de 500 mètres et c’est à ce moment que les policiers se sont lancés aux trousses du tireur, qu’ils sont parvenus à maîtriser avec un taser.

Le tireur présumé devait être déféré lundi devant un juge d’instruction en vue d’une mise en examen pour assassinat et tentative d’assassinat, si l’enquête permet de prouver la préméditation avant le passage à l’acte.

L’homme connu des services de police, avait déjà écopé, dans une toute autre affaire, d’une première condamnation de 5 ans, dont une partie avec sursis, pour agression sexuelle et violences, ainsi que pour une infraction à la législation sur les armes.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis