Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Frauder aux examens : Le cas de Remi

Frauder aux examens : Le cas de Remi

30 Novembre 2011 à 00h00 | | 3 avis

Frauder aux examens : Le cas de Remi

Après la fuite au bac de 2011, le ministère de l’éducation nationale va prendre des mesures pour éviter une nouvelle fuite cette année. Chaque année, de nombreux lycéens et étudiants sont pris sur le fait entrain de tricher, une action qui peut avoir de nombreuses conséquences sur sa vie future étudiante et professionnelle. Rémi, un lycéen, s’est fait surprendre entrain de tricher lors d’une épreuve du baccalauréat professionnel mécanique automobile pour l’épreuve d’histoire-géographie.

Pourquoi avoir fraudé lors des examens ?

« L’histoire-géographie était la matière la plus difficile, je suis plutôt manuel, qu’intellectuel. Mes parents n’arrêtaient pas une minute sur mes révisions en répondant qu’il ne fallait pas arrêter de bosser mes révisions et en me menaçant si je venais à ne pas obtenir mon examen, mon père étant mécanicien. Face à ce dispositif, j’avais organisé quelques fiches sur les points essentiels mais difficiles, quelques minutes après le début de l’épreuve, j’ai sorti mes fiches avant que celles-ci ne tombent sur le sol. Le surveillant de salle est immédiatement intervenu et il a prévenu le proviseur de cet acte. »

Quelles sont les conséquences d’un tel acte ?

« Frauder, tricher, c’est des conséquences sur son futur métier, son orientation et aussi au niveau familial. Alors que je prévoyais de partir en BTS, ce rêve fut brisé, avec en supplément pas de bac en poche. Entrer dans la vie active, c’est presque impossible, aucune entreprise ne voudrait de moi, même celle de mon père où lui-même il a totalement honte de mon geste. Au niveau familial, on connait beaucoup de critiques. Mais le pire c’est que pendant une durée de 5 ans, je n’ai pas le droit de passer un seul examen y compris celui du permis de conduire, la décision a été prise par la commission chargée des fraudes aux examens. »

Que conseilles-tu aux futurs fraudeurs ?

« Déjà je conseille de ne pas suivre mon exemple, il est préférable de ne pas avoir son examen et de refaire une année supplémentaire, vaut mieux perdre un an que cinq ans. Frauder c’est très lourd de conséquences, on culpabilise toute sa vie et on voudrait revenir en arrière, par la suite, il ne reste plus qu’à se reconstruire. »

Les avis sur cet article
raymond

20 / 20

Mais il est toujours trop tard...
Par

raymond

- le 07 Décembre 12h05
sabined

20 / 20

Le pauvre, c'est toujours après que l'on s'aperçoit de ses erreurs.
Par

sabined

- le 30 Novembre 21h19
Plus de commentaires
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis