Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Tricher au bac: procédure et sanctions

Tricher au bac: procédure et sanctions

Dans un de ses précédents articles, MediaEtudiant raportait la conclusion des sociologues Pascal Guibert et Christophe Michaut: 1 étudiant sur 3 aurait déjà triché durant sa scolarité.

23 Mai 2011 à 10h17 | | 1 avis

Tricher au bac: procédure et sanctions

Nous allons maintenant nous pencher sur la triche au bac, ses risques, ses procédures et ses sanctions. Alors, que peut-il arriver à un étudiant qui fraude à un examen? Tricher au bac est-il réellement une solution payante?

Les techniques pour tricher au bac

Bien évidemment, les antisèches et communications entre élèves utilisées du temps de nos parents sont toujours considérées comme de la fraude au baccalauréat.

A cette technique connue de tous vient s'ajouter la tricherie basée sur les nouvelles technologies, de plus en plus rependue. Celle-ci n'a comme limite que l'imagination des élèves fraudeurs: smartphones, écouteurs, calculatrice à mémoire, montre-téléphone et autres gadgets à utilisation détournée.

Mais la triche peut atteindre de plus grandes échelles: vol de sujets, piratage de réseaux informatiques ou encore élèves qui composent à la place d'autres.

Les épreuves du bac sont hautement surveillées tout comme les sujets durant leur préparation. En effet pour chaque épreuve il y a 2 sujets différents, susceptibles d'être substitués au sujet principal jusqu'au jour même de l'épreuve en cas de doute.


Les risques encourus pour une fraude au baccalauréat

Au niveau de tous les candidats l'épreuve peut être annulée en cas de fraude à grande échelle comme la preuve que certains élèves ont eu connaissance du sujet avant l'épreuve.

Au niveau de l'élève, la sanction maximale est une interdiction de repasser un examen officiel (code de la route, baccalauréat, BTS, permis de conduire, CAP...) pendant 5 ans. Cette durée peut bien entendu être adaptée en fonction du cas. Ainsi l'interdiction ne peut s'appliquer qu'à l'examen où a été constatée la fraude, pour une durée de 2 ans par exemple.

Ces sanctions sont faites pour assurer que le baccalauréat, examen officiel, reste le plus juste et équitable possible en punissant fermement les tricheurs et fraudeurs.


La procédure en cas de tricherie au baccalauréat

Dès la fraude constatée ou soupçonnée, un document est rempli par les surveillants rapportant les faits ayant suscité leurs doutes. Ce procès verbal sera signé par l'élève en fin d'épreuve pour qu'il reconnaisse les faits.

Dès lors le candidat peut terminer l'épreuve sauf si c'est l'identité du candidat qui pose problème. Celui-ci devra alors attendre la tenue d'une commission réunie spécialement pour les cas de triche sans avoir accès à ses résultats en même temps que les autres élèves.

Ce sera sa responsabilité d'assurer sa défense en préparant preuves, arguments et excuses si nécessaire, le tout étant d'être convaincant.

Sa culpabilité ou non sera alors jugée, ainsi que la nature de sa sanction et sa durée.

Bonne chance à ceux qui passent le bac, en espérant que cet article vous dissuadera de tricher.


Pour aller plus loin

Les avis sur cet article
gui78120

20 / 20

" En cas de fraude, est-ce que je pourrai quand même passer mon permis de conduire ? C’est une idée reçue qui a la vie dure : l’interdiction de passer son permis de conduire en cas de fraude est bien une légende urbaine. " Source: http://www.education.gouv.fr/cid60987/bac-2014-questions-reponses.html
Par

gui78120

- le 02 Juillet 12h48
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis