Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Une dévalorisation des diplômes dans la fonct...

Une dévalorisation des diplômes dans la fonction publique ?

Attirés par les perspectives de carrières évolutives et la sécurité de l'emploi, les jeunes diplomés sont toujours attirés par la fonction publique. Pour cela, ils sont prêts à occuper des postes pour lesquels ils sont surqualifiés, nous apprend un article du figaro.fr

07 Mars 2013 à 16h19 | | 0 avis

Une dévalorisation des diplômes dans la fonction publique ?

"Un tiers des nouveaux entrants est déclassé !"

C'est le bilan que dresse l'Insee dans son dossier "Les trajectoires professionnelles des agents de la fonction publique d'Etat" publié le 6 mars.

  • Avant 1980 : Un quart des entrants avaient un diplôme inférieur ou égal au CAP, BEP.
  • En 2000 : Ils n'étaient plus que 4 %
  • En 1980: Les Bac+2 et plus étaient 38%.
  • Aujourd'hui: Les Bac+3 sont plus de 75 %

Que se passe-t-il ?

Une personne peut devenir fonctionnaire avec un niveau de diplôme supérieur à celui requis par les trois concours. Les fonctionnaires sont répartis en trois catégories, en fonction du niveau hiérarchique et du niveau de diplôme exigé par le concour externe. La catégorie A, réservée aux fonctions de conception et de direction, nécessite un bac+3. La catégorie B est réservée aux fonctions d'application, elle est accessible avec un bac. La catégorie C ne demande que le brevet des collèges.

Mais comme l'explique l'Insee : "Le niveau de diplôme est de plus en plus élevé par rapport à celui requis pour occuper les postes". Ainsi "l’écart entre le niveau de diplôme réel et celui qui est requis reflète en partie les tensions sur le marché du travail. Certains agents sont surdiplômés par rapport à leur catégorie à leur entrée dans la fonction publique".


Dévalorisation des diplômes

C'est un jeu de dominos qui s'opère puisque les diplômés du supérieur déclassés poussent d'autres candidats titulaire d'un bac ou d'un bac+2 vers les postes de catégories C. Du coup, le niveau de diplôme "est de plus en plus élevé par rapport à celui requis pour occuper les postes", constate l’étude réalisée par l’Insee.

Cette tendance n'a fait que s'aggraver depuis 1990. Aujourd'hui près d'un tiers des agents diplômés de l'Enseignement supérieur long est déclassé, 16% occupent un poste de catégorie B et 18% un poste de catégorie C.


Des perspectives meilleures ?

L'Insee tient tout de même à nous rassurer : "On atteint, plusieurs années plus tard, la catégorie statutaire correspondant à son niveau de diplôme."

Crédits : Kurhan - Anatoly Maslennikov - Fotolia.com

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis