Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Adrien en BTS de viticulture-oenologie

Adrien en BTS de viticulture-oenologie

21 Avril 2011 à 00h00 | | 0 avis

Adrien en BTS de viticulture-oenologie

Adrien est étudiant en colocation en BTS de viticulture-œnologie où il espère reprendre le domaine de son oncle qui doit prochainement partir à la retraite.

BTS viticulture-oenologie : parcours

« Après ma troisième, j’ai choisi de m’inscrire en bac STAE (sciences et technologie de l’agronomie alimentaire). Au départ, c’était difficile de partir loin de chez moi, j’aurais préféré effectuer un bac pro près de mon domicile mais on m’a conseillé un bac technologique qui donne un meilleur accès au BTS, à la licence ou en école de commerce. Lors de mon choix d’orientation, j’avais réalisé 4 vœux. Suite à l’obtention de mon bac, je suis parti dans mon premier vœu : le BTS de viticulture-œnologie. »


Premère année de BTS

« Le BTS est un mix de cours fondamentaux et professionnels répartis sur 30 heures par semaine. Cette formation porte en grande partie sur l’histoire du vin, le terroir, le processus de fabrication et l’œnologie qui est une forme de chimie spécialisée. La formation comprend une partie avec des cours et l’autre partie avec des travaux pratiques. En plus des cours sur le domaine du vin, je dois apprendre les bases de la comptabilité et de l’économie. Au cours des deux années de BTS, je vais devoir réaliser au total 12 semaines de stages dont 6 semaines de juin à juillet et les 6 autres semaines de septembre à octobre. »


Pourquoi le choix du BTS plutôt qu’une licence ?

« Le BTS est plus encadré et plus professionnel qu’une licence de biologie. Les professeurs sont à l’écoute et interviennent pour aider ceux qui ont des difficultés. En dehors de la classe, chacun doit rendre des devoirs réalisés chez soi et réviser les cours car une partie de l’examen se déroule en contrôle continu. Dans la classe, nous sommes que vingt étudiants, une occasion pour réussir. »


La vie en colocation

« Je suis en colocation avec un ami de ma classe, nous nous partageons le loyer qui est de 600 € (chacun 300 €) et nous comptons 400 € supplémentaire pour la nourriture, les sorties, le transport. Nous travaillons tous les deux le week end et chaque soir de la semaine nous révisons les cours. »


Lisez aussi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis