Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Court-métrage : l'addiction au téléphone por...

Court-métrage : l'addiction au téléphone portable

Des étudiants ont réalisé un an de tournage avec un très petit budget afin de présenter un court-métrage sur l'addiction des jeunes au portable. Un thème plutôt d'actualité qui nous fait se poser les bonnes questions sur notre attitude au quotidien.

23 Juillet 2014 à 10h39 | | 0 avis

Court-métrage : l'addiction au téléphone portable

Face à face avec la réalité

20 étudiants en BTS commerce à Laval, accompagnés du chanteur Kaar Kaas Sonn, on réalisé un court-métrage pour montrer l'addiction des jeunes au portable. Kaar Kaas Sonn, en plus d'être chanteur, exerce le métier de professeur. Il peut témoigner de cette attitude puisqu'il a souvent, en face de lui, des étudiants les yeux rivés sur leur portable pendant les cours. La vidéo, tournée à Laval, met en scène des étudiants dans leur quotidien : en soirée, dans le train, au petit déjeuner, dans un bar, chez eux, dans les magasins... Et toujours ce téléphone qui les suit partout. Le personnage principal s'appelle Marine, et elle est accro à son iPhone. Une voix off s'exprime au début du film : « Le portable donne la sensation de liberté. Il nous aide à nous intégrer. » « Avant dans le bus ou dans le métro, on s'ennuyait ferme ! » « Avant le téléphone portable, les gens avait une montre pour avoir à l'heure, un radio réveil pour se lever le matin. » Y aurait-il une touche d'ironie dans tout ça ?

 

 


Peut-on aimer avec le téléphone ?

Ce film amateur expose de manière très réaliste l'attitude de la nouvelle génération que ces lavallois appellent la « iTitude ». La problématique posée par le court-métrage est la suivante : on prend sa douche, on mange, on fait l'amour, on dort et on conduit avec, mais est-il possible d'aimer avec le téléphone ?

 

Léa Bouillet

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis