Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Une étudiante refuse d'enlever son voile, le p...

Une étudiante refuse d'enlever son voile, le professeur se déshabille

L'avocat et intervenant à l'école des barreaux, Grégoire Lafarge, a quitté son cours avant de revenir et de se déshabiller, suite au refus de l'une de ses étudiantes de retirer son voile.

19 Janvier 2015 à 15h35 | | 0 avis

avocat, professeur, amphi, déshabiller, voile, étudiante, refus

L'intervenant demande à une étudiante d'enlever son voile

Après les récents événements tragiques, il y a en France un climat de tension. Tension qui s’est faite ressentir vendredi après-midi à l’école des barreaux de Paris (EFB). Un incident a eu lieu lors d'un cours de déontologie entre le professeur et avocat Grégoire Lafarge et l’une de ses élèves. Cet intervenant, qui est aussi l’avocat du vice-président du Front National, et du député Patrick Balkany, a fini par quitter le cours hors de lui.

L’incident a eu lieu après que le professeur ait demandé à l’une des jeunes filles présentent dans la salle cet après-midi là de retirer le voile qu’elle portait. « Cet intervenant a remarqué qu'une des étudiantes portait un voile léger et lui a demandé de le retirer sans quoi il mettait fin au cours. L'élève a refusé, invoquant le fait qu'elle n'enfreignait aucune loi. L'intervenant a alors quitté la salle » a expliqué le directeur de l’EFB, Jean-Louis Scaringella.

Pour protester, il se déshabille devant l'amphithéâtre

L’étudiante a donc refusé, provoquant la colère de Grégoire Lafarge qui a quitté le cours dans tous ses états. Il est finalement revenu et « Il s’est déshabillé en retirant son écharpe, sa veste, sa chemise. Et il a hurlé "ma religion à moi c’est le naturisme" » a décrit un étudiant présent au Figaro.

La jeune femme a été applaudie par la plupart des élèves de l’amphithéâtre. La jeune fille a expliqué son refus sur Facebook. «Je respecte ceux qui trouvent ma tenue offensante, mais je pense avoir le droit d’être ici». Une étudiante, qui est dans ses droits, puisque la loi sur les signes religieux dans les établissements scolaires publics, adoptés en 2004, ne concerne pas  les établissements d’enseignement supérieur. Ce qui n’a pas empêché le professeur de menacer de porter plainte contre l’école, jugeant  qu’elle ne respecte pas « les lois de la République, le principe de laïcité ».

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis