Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Un étudiant inculpé pour avoir mis une corde ...

Un étudiant inculpé pour avoir mis une corde au cou d'une statue

Vendredi, un étudiant américain a été inculpé pour avoir placé autour du cou, d’une statue représentant un noir, une corde. Il est à ce jour accusé de complot, violation des droits civiques et menace contre des étudiants de couleur « en raison de leur race ou de leur couleur ».

30 Mars 2015 à 10h49 | | 0 avis

noir, racisme, afro-américains, statue, corde, esclavagisme

Une corde autour du coup du premier étudiant noir-américain

Les faits remontent au 16 février 2014, le jeune homme accusé avait, avec d’autres étudiants de l’université du Mississippi, attaché une corde autour du cou d’une statue de James Meredith, le premier étudiant de couleur à avoir intégrer l’enseignement supérieur en 1962. Le jeune inculpé vendredi avait également utilisé une ancienne version du drapeau de la Géorgie, en synonyme d’esclavage.

Il avait au préalable menacé et intimidé des étudiants afro-américains

Les faits se sont passés en pleine nuit avec au préalable l’intention de « menacer et d’intimider des étudiants et des employés afro-américains de l’université » à Oxford selon l’acte d’accusation. « Cet acte honteux et ignorant est une insulte pour tous les Américains et une violation de nos valeurs les plus fortes », a expliqué le ministre de la Justice Eric Holder. « Personne ne devrait plus se sentir menacé ou intimidé à cause de son apparence. En prenant la décision appropriée de rendre ces malfaiteurs responsables, le ministère de la Justice envoie clairement le message que cette violation flagrante de nos droits civiques historiques ne restera pas ignorée ni impunie », avait-il alors conclu.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis