Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Des escrocs vidaient le compte d'étudiants ang...

Des escrocs vidaient le compte d'étudiants anglais

Chaque année, de nombreux étudiants anglais contractent un emprunt afin de pouvoir financer leurs études. Des escrocs ont réussi à obtenir leurs coordonnées bancaires. Ils ont été arrêtés. C’est ce que nous révèle un article du Figaro Etudiant.

22 Février 2013 à 11h34 | | 0 avis

Des escrocs vidaient le compte d'étudiants anglais

Un préjudice de 1,8 millions d’euros

C’est une escroquerie à grande échelle qui a été démantelée en Grande-Bretagne. Des étudiants ont vu leurs comptes en banque vidés par des escrocs qui les ciblaient systématiquement. En effet, les frais de scolarité s’élevant à presque 10 000 euros, les étudiants anglais empruntent des sommes importantes en début d’année.

Ils sont des centaines à avoir été victimes d’un stratagème bien rôdé. Selon le détective Jason Tunn, il s’agissait d’ « une entreprise criminelle organisée et sophistiquée ». Le préjudice total s’élèverait à plus de 1,8 million d’euros.


6 ans de prison

La technique était bien rôdée. Les escrocs envoyaient un mail qui paraissait officiel et se faisaient passer pour le service de prêt étudiant du gouvernement. Ils demandaient aux étudiants visés de mettre à jour leurs coordonnées bancaires sur un site web monté de toute pièce. Lorsqu'ils avaient les informations nécessaires, ils effectuaient des virements et vidaient ainsi le compte des étudiants.

Il aura fallu plus d’un an à l’équipe de l’unité spéciale de lutte contre la cybercriminalité et aux services des prêts étudiants du gouvernement pour mettre la main sur les membres de ce réseau. Deux d’entre eux ont écopé de six et trois ans de prison. Trois autres ont été libérés sous caution et attendent leurs jugements.

Il ne "reste" plus aux étudiants qu'à tenter de récupérer leur argent...

 

Crédit photo: © Somal

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis