Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'Escem au coeur de la tourmente

L'Escem au coeur de la tourmente

L’Escem est en pleine crise après l’annonce mardi 7 avril dernier de l’avis défavorable pour la permission de délivrance de masters émis par la CEFDG (Commission d'évaluation des formations et diplômes de gestion).

13 Avril 2015 à 17h12 | | 0 avis

Escem,coeur,tourmente

L’évènement, relativisé par le président de l’école de commerce qui parle d’un « accident administratif » est pris très au sérieux par les représentants des salariés.

Un sentiment d’injustice pour le personnel de l'école de commerce

"J'ai été sidérée. Le fait que nous n'ayons même pas le visa nous révolte, cela sonne comme un arrêt de mort", s'étrangle Catherine Aubry, déléguée syndicale CFDT-CCI.

Cette décision a d’autant plus été prise comme une injustice parce qu’en même temps, Brest et Clermont recevait une décision favorable.

Cette décision est particulièrement mal vécue par l’école puisqu’elle la prive de la dimension internationale qu’elle souhaitait développer et elle perd une part de son prestige avec cette affaire.

Un vote de défiance

L’école n’ayant pas apporté suffisamment de garanties, la commission s’est refusée à prendre tout risque inconsidéré. Plusieurs aspects sont critiqués :

  • Manque d’engagement financier des parties prenantes
  • Un changement à la tête de la direction qui a fragilisé l’école
  • Absence de vision stratégique

En clair, l’école affiche une ambition complètement irréaliste. Des programmes tels qu’une « option bachelor comme unique produit de formation initiale », et surtout «l'absence d'engagement financier des instances de tutelle » mais aussi « le management des institutions et les engagements de la gouvernance ».

Un problème majeur pour les étudiants qui rentreront en Septembre 2016

Avec cette absence de visa, le programme grande école perd sa dimension nationale et devient un simple diplôme d’école.

Toutefois, la DGESIP (direction générale de l'enseignement supérieur et de l'insertion professionnelle) indique être à l'écoute de l'école pour réexaminer son dossier dès lors qu'elle apportera des éléments susceptibles de répondre aux critères demandés.

Une infos d'Educ Pros

Vidéo de présentation de l'école

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis