Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Délit de faciès : un étudiant noir violemmen...

Délit de faciès : un étudiant noir violemment battu par la police

VIDEO – Un jeune étudiant de l’université de Virginie a été victime des coups des forces de l’ordre, alors qu’il ne soumettait aucune résistance selon le témoignage de plusieurs personnes présentes pendant son arrestation.

19 Mars 2015 à 10h04 | | 0 avis

étudiant, noir, police, battu

Martese Johnson : un étudiant battu pour sa couleur de peau ?

Martese Johnson, un jeune étudiant de l’université de Virginie a été victime d’une arrestation très musclée de la part des forces de l’ordre de la ville après avoir nié être entré dans un bar le soir de la St Patrick. N’étant pas encore majeur, Martese n’avait pas le droit de consommer d’alcool néanmoins la violence de cette arrestation est-elle justifiée ?

 

La foule d’étudiants présents, tous témoins de la scène ont révélé l’injustice sur les réseaux sociaux et pris soin de filmer la scène. Suite à la diffusion virale de la vidéo de l’arrestation de Martese, les réseaux sociaux se sont mobilisés pour dénoncer et faire entendre la voix de cet étudiant injustement battu sans que personne ne puisse lui venir en aide.

L’étudiant soutenu par la communauté étudiante de l’université de Virginie

L’université de Virginie a notamment envoyé une lettre dans laquelle elle communique sur les conditions de l’arrestation d’un de ses étudiants. Les mots sont forts pour exprimer l’injustice qu’à subi Martese Johnson près du campus. Elle condamne fermement la violence de l’opération menée par les forces de l’ordre et notamment que les officiers lui ai claqué à plusieurs reprises, d’une extrême violence, la tête contre les pavés du trottoir.

L’université appelle également tous ses étudiants qui seraient victimes de discrimination, racisme ou violence à cause de leur couleur de peau, leur appartenance religieuse ou leur sexualité à se manifester pour que les auteurs reçoivent une sanction à la hauteur de leur mépris. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis