Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Des quotas pour réduire le taux d'abandon dans...

Des quotas pour réduire le taux d'abandon dans le supérieur ?

Le constat est là et sans appel : dans les études supérieures en France, 2 étudiants sur 10 arrêtent leur scolarité sans avoir obtenu aucun diplôme.

12 Juillet 2011 à 12h38 | | 0 avis

Des quotas pour réduire le taux d'abandon dans le supérieur ?

C'est à cela qu'a voulu réagir le sénateur UMP Christian Demuynck en déposant un rapport sur le décrochage des étudiants au ministre de l'enseignement supérieur.

Abandon de cursus sans diplôme : les facultés les plus touchées

C'est en faculté que les étudiants à tout arrêter avant l'obtention d'un diplôme sont le plus nombreux soit 46 000 jeunes par an. Et ce que ce soit à cause du manque d'encadrement, d'une mauvaise orientation ou du niveau trop élevé pour certaines filières.

Les filières dites sélectives ne sont pas non plus en reste notamment en classe préparatoire ou les abandons en cours de parcours sont fréquents à cause de la difficulté et du niveau d'exigence.


Décrochage à la fac : les solutions du sénateur Christian Demuynck

Le ministère de l'enseignement supérieur devrait rendre son avis durant l'été sur les idées suivantes :

Les solutions apportées au décrochage des élèves notamment dans les filières dites courtes commencent par un système de quotas pour aider l'intégration des étudiants venant de bacs technologiques et professionnels, imposant 60% d'entre eux dans les cursus de type BTS et 40% en DUT.

Il faudrait ensuite continuer la promotion par l'Etat de l'alternance et de l'apprentissage pour favoriser les acquis concrets et encourager les enseignants chercheurs de l'université par un système de récompenses tout en favorisant les systèmes et les voies de réorientation pour offrir aux étudiants des portes de secours plutôt que de les obliger à tout arrêter ou tout recommencer.

Ainsi en agissant à tous les niveaux de l'enseignement (professeurs, entreprise avec l'alternance et parcours des élèves) le nombre de "décrochages" pourrait réduire.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis