Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Bientôt des cours en ligne dans les universit...

Bientôt des cours en ligne dans les universités françaises ?

Après les universités américaines et anglaises, la France pourrait, elle aussi, entrer dans l’ère du numérique dans l’enseignement supérieur. C’est en tous cas ce que désirerait Geneviève Fioraso selon un article des Echos.

03 Janvier 2013 à 09h37 | | 0 avis

Bientôt des cours en ligne dans les universités françaises ?

Un vice-président en charge du numérique

Le mois dernier, le rapporteur du comité de pilotage des Assises de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Vincent Berger demandait la mise à disposition de contenus pédagogiques multimédias en ligne. Il y a quelques jours, la ministre de l’Enseignement Supérieur, Geneviève Fioraso, expliquait au journal Les Echos qu’elle souhaitait aller plus loin. Son ambition est que chaque grande université dispose dans son conseil d’administration d’un vice-président en charge du numérique et d’un centre des ressources numériques.

Le but d’une telle initiative est, entre autres, de désemplir les amphithéâtres bondés dans certaines filières et de donner l’occasion aux étudiants de pouvoir suivre leurs cours magistraux de chez eux.


Peu de moyens

La ministre souhaiterait s’inspirer d’établissements comme l’ "open university" en Grande-Bretagne qui dispense des cours à distance depuis 1969 et propose 450 modules pédagogiques et un système d’e-tutorat.

Les détails concernant ce qui pourrait être une révolution de l’enseignement supérieur en France ne seront connus qu’en février mais déjà une question se pose, celle du budget. En effet, l'Etat dispose de peu de moyens. Geneviève Fioraso considère néanmoins que le numérique "n’est pas excessivement coûteux" et qu’"on verra s’il faut des moyens supplémentaires".

Réponse donc le mois prochain.

 

Crédit photo: © goodluz 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis