Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Faut-il faire passer les universités au contr...

Faut-il faire passer les universités au contrôle continu ?

24 Septembre 2010 à 15h55 | | 0 avis

Faut-il faire passer les universités au contrôle continu ?

L'Université d'Avignon est la seule à avoir généralisé le contrôle continu en licence, depuis la rentrée 2009. Lors de son discours à l'occasion de la rentrée universitaire 2010-2011, Valérie Pécresse a salué cette mesure. Selon elle, le contrôle continu "permet de repérer très vite les étudiants en difficulté et de leur offrir un accompagnement sur mesure". Qu'en est-il vraiment ?

Le contrôle continu "évite d'être surchargé au moment des partiels terminaux"

Pierre-Louis Suet, maître de conférences en communication à l'université d'Avignon a expliqué les règles du jeu au quotidien La Croix :

"Tous les semestres, chaque matière fait l'objet d'au moins deux évaluations dans lesquelles on peut tenir compte de la participation en cours. L'intérêt, c'est d'évaluer très vite son propre niveau afin de combler d'éventuelles lacunes".

Pour les étudiants, l'intérêt est aussi d'être dans la continuité du lycée. Jonathan,

étudiant en physique à l'Université Lyon I en témoigne : "C'est pratique d'avoir des contrôles continus. Ca évite d'être surchargé au moment des partiels terminaux. Je ne suis pas un gros bosseur, ça m'incite à travailler plus régulièrement. J'ai beaucoup d'amis qui sont dans des facultés où il n'existe pas de contrôle continu, et ils ont du mal à s'adapter."

examens


Le contrôle continu ne fait pas l'unanimité

Mais justement, le propre de l'université n'est-il pas de rompre avec l'encadrement du lycée ?

C'est l'avis d'Antoine, étudiant en psychologie à Dijon : "Je préfère passer des partiels en une fois qu'avoir un contrôle continu, cela permet de mieux évaluer son niveau. J'ai eu de bien meilleures notes au Bac que lors de l'année scolaire par exemple ! Je trouve ça normal de se prendre en main quand on arrive à la fac..."

S'il est rassurant pour certains de ne pas jouer son semestre sur une seule note, ce système est donc loin de faire l'unanimité.

A.S.

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis