Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Démarches pour décrocher un VIE

Démarches pour décrocher un VIE

Entre le stage en entreprise et la signature d'un CDD il n'y a qu'un pas, vite franchi lorsque l'on évoque une démarche peu répandue et pourtant pleine d'avantages: le volontariat international en entreprise (VIE).

06 Juillet 2011 à 15h47 | | 0 avis

Démarches pour décrocher un VIE

Le VIE : tremplin vers le marché du travail

Destiné aux jeunes de 18 à 28 ans pour une durée de 6 à 24 mois, la pratique du VIE est avant tout sollicitée par les étudiants en fin de cursus justifiant d’un ou de plusieurs diplômes, voire par de anciens étudiants ayant choisi de prolonger leur formation par un passage à l’étranger afin, d’une part d’éviter de se positionner trop longtemps sans réponse sur le marché du travail national, et d’autre part pour optimiser leur chance d’obtenir un poste fixe le plus rapidement possible. D’ailleurs, près de 70% des volontaires internationaux finissent par bénéficier d’une proposition de contrat de travail à la fin de leur volontariat.

 


 

A qui faire sa demande de VIE

Concernant la France, toutes les démarches sont gérées par quatre organismes indépendants :

  • L’Agence française pour le développement international des entreprises (aussi appelée UBIFRANCE)
  • Le centre d’information sur le volontariat international (CIVI)
  • Le ministère des affaires étrangères
  • La direction générale du trésor

Et à chaque organisme sa propre politique de recrutement des volontaires, avec des contenus différenciés mais où tous s’accordent à rappeler l’avantage financier que révèle la pratique du VIE. Rémunéré entre 1100 et 2900 euros net, le volontaire gagne en moyenne plus de quatre fois plus qu’un stagiaire classique en France.

Plus qu’une démarche personnelle, le VIE reste tout aussi séduisant pour les entreprises nationales qui souhaitent exporter leur savoir faire et acquérir des talents venus d’autres pays, avec d’autres formations et donc d’autres outils susceptibles de leur apporter un plus. Pas étonnant dès lors de voir fleurir les sites spécialisés dans la recherche et le calcul de VIE ; tels que celui du CIVI ou encore celui de cadrexport où vous n’aurez qu’à remplir un formulaire de demande pour que ce dernier soit transmis automatiquement à l’ensemble du catalogue d’entreprises partenaire du site. Vous vous verrez même proposé par certains d'entre eux un coaching personnalisé pour bien postuler à un VIE.

 


 

Démarcher directement les entreprises pour trouver son VIE

Enfin, et c’est peut-être là que l’on s’aperçoit du potentiel du VIE, tout jeune de 18 à 28 peut, par lui-même, contacter directement les services de recrutement d’entreprises étrangères ou d’entreprises françaises basées à l’étranger, tout comme une candidature spontanée pour un emploi ou un stage.

 

Caroline, diplômée d’une Ecole Supérieure des Affaires :

« En sortant de l’école j’ai trouvé un poste en CDD dans un grand groupe d’électroménager. Une fois mon CDD terminé, j’ai pesé le pour et le contre et j’ai décidé de ne pas rechercher tout de suite du boulot. Un de mes anciens clients m’a, peu de temps après, parler d’un concurrent qui proposait des VIE en Espagne. J’ai postulé et s’est passé ! »

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis