Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Le codage informatique n'est plus l'apanage des...

Le codage informatique n'est plus l'apanage des ingénieurs

Les écoles d’ingénieurs n’ont pas le monopole de la programmation informatique, à Paris plusieurs structures proposent aux jeunes élèves de découvrir les différents langages au cours d’ateliers d’initiation.

27 Octobre 2014 à 11h13 | | 0 avis

Le codage informatique n'est plus l'apanage des ingénieurs

C’est le journal 20 minutes qui évoque ces nouveaux dispositifs qui souhaitent former les jeunes dès leur plus jeune âge au développement informatique. On y découvre le témoignage de Loriano, tout juste âgé de 11 ans et déjà concepteur de son propre petit jeu vidéo en tout juste une semaine d’initiation au codage.

Apprendre au plus tôt les codes du développement informatique

A l’occasion des vacances de la Toussaint,  l’entreprise Magic Makers met en place de petits stages pour former les enfants de 7 à 12 ans au langage informatique. Ces ateliers d’initiation se déroulent soit pendant les vacances scolaires, soit en activités périscolaires après l’école tout au long de l’année.

A l’heure où l’on évoque la possibilité de lancer une nouvelle filière générale au Baccalauréat « Humanités numériques » qui aurait pour but de former les lycéens aux métiers d’avenir notamment dans le domaine des nouvelles technologies, les parents d’élèves sont nombreux à vouloir faire en sorte que leur enfant ait toutes les clés en main pour affronter ce monde où la technologie est de plus en plus présente.

Magic Makers n’est pas la seule société à proposer ce type de services, d’autres structures se sont lancées sur ce juteux marché comme Simplon, une école de formation aux technologique Internet ou encore Les Petits débrouillards ou Bibliothèque sans frontières qui redoublent d’imagination.

Initier les plus jeunes sans bourrage de crâne

Le vrai challenge derrière cette initiative c’est avant tout de parvenir à intéresser les enfants au langage informatique. La co-fondatrice de Magic Makers explique leur stratégie : « On passe par Scratch, un logiciel ludique qui permet de créer ses propres jeux vidéo. On ne parle pas explicitement d’algorithmes. Malgré tout, les enfants abordent la création d'un logiciel, comprennent la mécanique pour faire avancer un personnage. Du codage sans s'en rendre compte. »

Magic Makers a ainsi commencé à étendre sa toile en proposant un atelier dans un collège à la rentrée des vacances de la Toussaint, Simplon propose d’autres ateliers dans les écoles primaires de Montreuil et bientôt dans la capitale. L’adjointe d’Anne d’Hidalgo, maire de Paris, en charge des affaires scolaires a également exprimé son vif intérêt pour ce type d’activités périscolaires. 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis