Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

L'affaire du bizutage à Poitiers classée par ...

L'affaire du bizutage à Poitiers classée par la justice

La justice avait été saisie par l’université de Poitiers pour une affaire de bizutage qui se serait déroulée lors d’une journée d’intégration de l’établissement. Le procureur vient de décider de classer l’affaire sans suite, nous révèle un article du Figaro.

25 Janvier 2013 à 11h31 | | 0 avis

L'affaire du bizutage à Poitiers classée par la justice

Un délit « insuffisamment caractérisé »

Le 4 octobre dernier avait lieu la journée d’intégration des étudiants de 1ère année de licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives) de l’université de Poitiers. Une vidéo avait ensuite circulé. Elle avait choqué l’Association Contre le Bizutage (ACB) qui avait averti l’université qu'il s'y était déroulé des faits de bizutage.

Après une enquête judiciaire qui avait amené la police a entendre les organisateurs et les participants à cette journée, le procureur a conclut que le délit n’est pas « suffisamment caractérisé ». Une décision que conteste l’ACB.


L’ACB conteste la décision

Même si elle prend acte de la décision de justice, l’ACB la conteste et affirme qu’il « s’agit bien d’un bizutage ». Selon la loi française, le bizutage est avéré lorsque l’on pousse « autrui à commettre des actes humiliants ou dégradants lors de manifestations ou de réunion liées au milieu scolaire et éducatif (…) contre son gré ou non ».

Face à cette décision, l’ACB a donc décidé de mettre en ligne la vidéo de la journée d’intégration « afin que tout le monde puisse se faire une opinion par soi-même ». L’association demande également à l’université de Poitiers de convoquer les étudiants responsables en conseil de discipline et ce malgré la décision de justice.

 

Le président de l’université, Yves Jean, estime que sa décision de ne pas convoquer de conseil de discipline est la bonne et qu’il faut « laisser faire la justice ». Il prédit néanmoins, pour l’année prochaine, une journée d’intégration en STAPS exemplaire.

 

Crédit photo: © mariusz szczygiel 

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis