Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Les Bac Pro sont-ils dénigrés ?

Les Bac Pro sont-ils dénigrés ?

17 Février 2011 à 14h47 | | 2 avis

Les Bac Pro sont-ils dénigrés ?

Les Bac Pro sont-ils sous estimés ? Un commentaire en forme de coup de gueule, déposé ci-même par Eloisse, jette le pavé dans la mare. Un étudiant en Bac Pro ne pourrait-il pas continuer à l'université, comme un étudiant en Bac général ? Pour en savoir plus, nous avons donné la parole à Elohisse, dont le parcours montre comment on peut revoir son projet professionnel et viser des longues études après un Bac Pro...

Pourquoi as-tu choisi le Bac Pro ?

Après ma troisième, et contre l’avis de mes professeurs qui me voyait en bac général (à cause/grâce à mes bonnes notes), je pars en BEP métiers de la communication et des industries graphiques, ayant trouvé ma vocation pendant le stage de troisième dans une imprimerie. Je veux être opérateur PAO.
BEP en poche deux ans après, j’enchaine naturellement vers un BAC PRO, en alternance cette fois, diplôme que j’obtiens avec mention très bien.


Comment ton projet professionnel a-t-il évolué ?

orientation bac proUn peu frustré de mettre en page du texte que je n’écris pas, je me suis rendu compte que je préfèrerais être dans l’étape avant l’imprimerie et la mise en page, c’est à dire la création, au niveau du texte.
A travers les conseils d’un ami, une réflexion personnelle sur mes envies et mes compétences, et grâce à de bon résultats en français avec de beaux compliments sur mes écrits par ma prof, j'ai eu envie de journalisme. Je me rends compte que j’ai des capacités et l’envie de ce métier. Je lis quotidiennement l’actualité, j’aime le monde des médias et l’écriture, qui plus est, je connais déjà le monde de la mise en page, un plus dans ce métier.


Quelles études supérieures as-tu choisi après ton Bac Pro ?

C’est ainsi que je me suis orienté cette année en licence Information Communication à Lyon 2 (avec une mineure Anglais LLCE), non sans difficulté : rien n’est fait pour faciliter cet accès, même si officiellement le BAC PRO ouvre l’accès à la fac.
Un exemple concret : sur le portail admission post bac, je n’entrais pas dans les "cases" (j’ai fais 4 ans de lycée, pas 3). De plus, je n’avais pas d’INE (Identifiant National Etudiant), étant en alternance. Heureusement je suis tombé sur une personne très compétente dans mon lycée qui m’a aidé.
J’ai choisi cette licence faute de moyen pour une école privée de journalisme (ISPA à Lyon notamment). Ainsi, pour être sûr de ne pas me tromper, je décide d’entrer dans cette licence parfaitement en lien avec ce projet professionnel et qui me permet de faire des stages en même temps.
Le premier stage que j’ai fais en janvier, dans un journal web, s’est avéré plus que positif et à confirmer mon projet professionnel. Après ma licence, mon but est de passer des concours d’entrées aux écoles de journalisme reconnues en France, et de les réussir bien sûr ! En attendant, avec mon BAC PRO, je m’en tire avec 14 de moyenne à la fac, et je n’en suis pas peu fier !


Penses-tu que les Bac Pro sont mals vus ou dénigrés ?

Oui, je pense que les Bac Pro sont vraiment trop dénigrés. On cherche à tout prix à mettre les bons élèves en filière générale et les moins bons en professionnel. Pourtant le but, c’est simplement de s’orienter en fonction de ses envies et de ces compétences ! Il ne sert à rien à un futur fleuriste de faire un BAC S alors qu’une filière dédiée existe !
La création du Bac Professionnel en 3 ans est peut être une des solutions pour redonner une bonne image à la filière, en permettant d’avoir son bac pro en 3 ans comme tous les autres bac. Malgré tout, enlever une année de formation, c’est plus de travail d’un seul coup et certains n’y arriveront sans doute pas.


Penses-tu que l'orientation n'est pas assez souple ?

Avec les salons d’orientation que j’ai fréquenté et les conseillers qui vont avec, j'ai vite compris à quel point les élèves étaient trop vite catalogué. Dès la troisième, un conseiller d’orientation, en plus de la plupart de mes professeurs, ne voulaient  pas envisager que j’aille en voie professionnelle. Pour eux, un élève qui a des bonnes notes doit forcément aller en Bac général.

L’entretien d’orientation que j’ai eu s’est résumé à une proposition entre un Bac S ou L. On n’a pas cherché plus loin pour moi, on n'a pas écouté mes envies, même si ça n’a pas eu de répercussion puisque j’ai choisi ce que je voulais. Or je pense que si on a trouvé sa voie, son métier, sa vocation, et qu’une formation spécifique est accessible dès la troisième, pourquoi s’en priver ?
Cela permet même l’apprentissage, avec une entrée progressive dans le monde du travail et un premier salaire tout en passant son diplôme. Du BEP, on peut aller jusqu’à la licence, l’école d’ingénieur (en PAO) ou le master dans d’autres filières. Rien n’est fermé, il suffit d’en avoir envie. Et personnellement, quand je vois que beaucoup à la fac ne savent à peine rédiger un CV, je pense que j’ai de gros avantages sur certains points. A 19 ans, le mien est déjà bien rempli d’expérience professionnel, en plus de mes diplômes !
A.S.

Merci à Elohisse pour ce témoignage que nous lui avons proposé suite à un commentaire qu'il avait laissé sur notre article concernant "l'après bac pro". Si, vous aussi, vous souhaitez réagir à cet article, vous êtes les bienvenus...
Les avis sur cet article
Bac pro ASSP

20 / 20

C'est archi faux ce que tu dit beaucoup de personnes ayant abtenu un bac pro passe en étude supérieure , c'est décevant de voir des personnes qui pensent qu'on est intellectuellement inférieure en gros on des con qui ont rien dans la cervelle n'importe quoi Je part moi meme en BTS l'année prochaine
Par

Bac pro ASSP

- le 13 Juin 21h49
Hippolyte

20 / 20

Je ne pense pas qu'ils sont dénigrés, personnellement je trouve positif que la petite populace soit mieux formée avec le bac pro. Il s'agit simplement de personnes intellectuellement inférieures et c’est bien qu’ils aient accès à des formations qui les rendent utiles à la société. Le bac pro est nécessaire car il forme des travailleurs dociles aux taches dégradantes que les gens cultivés dédaignent. Cependant je pense qu’il faut interdire aux titulaires du baccalauréat professionnel de poursuivre des études supérieures car ils y sont inadaptés intellectuellement (sauf de rares exceptions comme Elohisse).
Par

Hippolyte

- le 10 Septembre 17h59
Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis