Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Compagnonnage, écoles de production... Les aut...

Compagnonnage, écoles de production... Les autres modes d'apprentissage

Le système principal d'éducation, tel qu'il est fait en France, ne peut pas convenir à tous les profils. Pour les jeunes qui décrochent du système éducatif, il existe d'autres modes d'apprentissage pour apprendre un métier ou avoir un diplôme. Media Etudiant fait le tour de la question en vous parlant du Compagnonnage, des Ecoles de Production et des Ecoles de la Deuxième Chance.

30 Avril 2013 à 15h47 | | 0 avis

Compagnonnage, écoles de production... Les autres modes d'apprentissage

Compagnonnage

Il s'agit d'un mouvement ouvrier qui a huit siècles. Il a su se construire progressivement une identité particulière qui lui confère une place originale dans le monde du travail.

Réseau de transmission des savoirs et des identités par le métier, il est un moyen unique de transmettre des savoirs et savoir-faire liés aux métiers de la pierre, du bois, du métal, du cuir et des textiles ainsi qu'aux métiers de bouche.

Son orginalité tient à la synthèse de méthodes et procédés de transmission des savoirs qui sont extrêmement variés :

  • itinérance éducative à l'échelle nationale, période dite du "Tour de France", voire internationale
  • rituels d'initiations
  • enseignements scolaires
  • apprentissage coutumier et technique

Le mouvement comporte près de 45 000 personnes. Les jeunes à partir de 16 ans qui veulent apprendre et/ou développer leurs compétences dans un métier donné peuvent demander à rejoindre une communauté de compagnons.

La formation dure en moyenne cinq ans pendant lesquelles l'apprenti change régulièrement de ville pour découvrir différents types de savoirs et méthodes de transmissions de ces savoirs.

Pour pouvoir transmettre son savoir, il devra produire un "chef-d'oeuvre" qui sera examiné et évalué par les compagnons.

Le compagnonnage est souvent considéré comme le dernier mouvement à pratiquer et enseigner certaines techniques professionnelles anciennes, à assurer une formation à l'excellence dans le métier, à lier étroitement développement de l'individu et apprentissage du métier. C'est également un des derniers à pratiquer des rites d'initiation propres au métier.

Si ce système d'apprentissage vous intéresse, rendez-vous sur le site des Compagnons du Devoir.


Les écoles de production : apprendre en produisant

Ce sont des établissements d'enseignement techniques ou privés, à but non lucratif, déclarés au rectorat de l'académie. A ce titre, elles préparent aux diplômes d'état : CAP, BEP et Bac Pro.

Elles accueillent des jeunes de 14 à 18 ans qui suivent un mode de formation initiale au même titre qu'un Lycée d'Enseignement Professionnelle (LEP) ou qu'un Centre de Formation d'Apprentis (CFA). La formation des jeunes est inscrite pour deux tiers de son temps dans la production de commandes aux conditions du marché pour de vrais clients, industriels ou particuliers. De ce fait le jeune et son formateur sont soumis aux exigences imposées par le client (coût, qualité, délais). Ainsi l'apprenti ne travaille pas que pour ses notes.

L'enseignement est ainsi relié directement aux situations de production. Les cours techniques sont enseignés par des Maîtres-Professionnels qui encadrent les jeunes à l'atelier.

Pour aller plus loin, redez-vous sur le site de la FNEP.


Les Ecoles de la Deuxième Chance

Elles s'adressent aux jeunes de 18 à 25 ans, sortis du système scolaire sans diplôme et pour qui l'école n'a pas été un succès.

Il s'agit d'une formation de neuf mois à 1 an. le but est de parvenir à la maîtrise des savoirs, c'est-à-dire : lire, écrire, compter, notions d'informatique, notions d'une langue étrangère..

Pendant cette année, les jeunes sont amenés à faire deux ou trois stages dans les entreprises de la région pour découvrir le monde du travail, ses contraintes, ses possibilités. Chaque jeune est suivi à l'intérieur de l'école par un "référent" et dans l'entreprise par un tuteur.

Attention il ne s'agit de former un prochain salarié mais d'aider le jeune à comprendre la monde dans lequel il se trouve. A la fin de son parcours dans l'Ecole de la Deuxième Chance, il peut obtenir un certificat qui indique son niveau de compétences et lui sert de passeport pour entrer dans la vie active.

Pendant sa scolarité, il est rémunéré au titre de la formation professionnelle.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur la Fondation des Ecoles de la Deuxième Chance.

Crédits : © auremar - Photo-K - Fotolia

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis