Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Faire une pause dans ses études pour partir à...

Faire une pause dans ses études pour partir à l'étranger

27 Juin 2011 à 00h00 | | 0 avis

Faire une pause dans ses études pour partir à l'étranger

Faire une pause d’un an s’impose pour beaucoup d’étudiants qui privilégient alors l’exotisme des pays étrangers pour vivre l’aventure.

Au pair en Irlande

Nathalie venait d’obtenir sa troisième année en école d’architecture. Fatiguée du rythme très soutenu de sa formation, elle décida de tout plaquer pendant une année pour voir un peu de pays. Son choix se tourna vers l’Irlande, un pays qui l’avait toujours attiré. Sans un sou en poche, elle décida de chercher une place de fille au pair. Nathalie raconte : « Ce choix de l’Irlande et de la situation au pair n’était absolument pas motivé par la nécessité de parfaire mon anglais puisque j’étais alors déjà bilingue. C’est juste que j’avais envie de ce pays-là et surtout de façon réelle, c’est-à- dire auprès de ses habitants. »

Autant dire que son choix de pause dans son brillant parcours de future architecte, sans motivation autre que celle de répondre à des envies, ne fut pas compris par son entourage. « Mes amis et mes parents ne comprirent la nécessité de ce break qu’au terme de mes 9 mois là-bas, lorsque je suis revenue détendue et visiblement heureuse. Je pense que ça a été un plus pour le bon déroulement de mes études par la suite. J’aurais fini par craquer sans cette année loin de tout ! »


Année sabbatique : à l’aventure au Canada

Claire, elle, décida de partir au terme de sa seconde année en psychologie. Une erreur selon la jeune étudiante qui a eu bien du mal à reprendre le rythme à son retour. « Je pense qu’il faut partir à la fin d’un cycle, mais pas en plein milieu », réfléchit aujourd’hui Claire qui, à son retour a terminé, tant bien que mal, sa licence.

Partie avec son petit ami sur un coup de tête au Canada, la jeune femme a vu du pays pendant un an. Elle raconte qu’elle a fait des rencontres incroyables, vu des paysages sensationnels mais que, faute de réelle préparation, son voyage risque de lui coûter cher pendant encore quelques temps. « Je me suis endettée cette année-là. Je n’avais pas pensé que la vie là-bas serait si chère et que j’aurais autant de mal à trouver un job.

Au début, je ne parlais pas assez bien anglais », se souvient Claire qui, malgré tout, ne regrette pas d’avoir encore à travailler à coté de ses études pour rembourser son inconscience de l’époque.


Lisez aussi

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis