Les Dossiers du Mois :

Rapport de Stage

Réussir son rappport de Stage :

➜ Voir le dossier

 

APB 2017

Réussir la procédure APB 2017 :

➜ Voir le dossier

 

Étudier à l'étranger

Comment partir étudier à l'étranger ?

➜ Voir le dossier

 

Comment survivre en prépa ?

Toutes les clés pour réussir sa CPGE !

➜ Voir le dossier

 

 

Réussir et obtenir son code de la route sur Codedelaroute.fr

 

 

étudier à l'étranger

 

Journées portes ouvertes dans toutes les écoles

Allemagne : un étudiant indien refusé en stag...

Allemagne : un étudiant indien refusé en stage à cause des viols en Inde

Les viols qui ont lieu en Inde ont été le motif d’une enseignante de l’université de Leipzig, en Allemagne, pour refuser la candidature d’un étudiant indien pour un stage. C’est dans un courrier électronique que l’étudiant découvre que « le problème du viol » dans son pays l’empêche de postuler.

10 Mars 2015 à 14h06 | | 0 avis

étudiant, indien, stage, refus, viol, Allemagne, Inde

De vives réactions en Inde après la publication de l’e-mail

Une enseignante de l’université allemande aurait refusé la candidature d’un étudiant indien en raison du « problème du viol » dans son pays, selon une information de l’Agence France Presse.

Après la publication de ce courrier électronique sur les réseaux sociaux, les réactions de colère se sont enchaînées en Inde. L’enseignante à l’Institut de biochimie de Leipzig, Mme Annette Beck-Sickinger écrit à l’étudiant indien qu’elle ne pouvait accepter « aucun étudiant mâle indien en stage » évoquant le « problème du viol » en Inde.

L’enseignante s’excuse de ses propos envers « tous ceux » qu’elle a « blessé »

Michael Steiner, ambassadeur d’Allemagne à New Delhi a publié une lettre dans laquelle il condamne fermement les propos tenus par l’enseignante contre l’étudiant et lui reproche une « généralisation simpliste et discriminatoire » à l’égard des « étudiants mâles indiens ». L’enseignante qui avait précédemment écrit « j’ai beaucoup d’amies femmes dans mon groupe, donc je ne crois pas pouvoir supporter cette attitude », reconnait dans un deuxième temps après la publication du courriel sur les réseaux sociaux, qu’elle reconnait avoir « commis une erreur et présente (ses) sincères excuses à tous ceux qu’ (elle a) blessés ». Pas sûr que ces excuses suffiront, la question du viol en Inde étant presque tabou.

Les réseaux sociaux s’emballent contre l’enseignante

Les réseaux sociaux ont été la scène de toutes formes de réactions suite à l’annonce de cette discrimination :

Donne ton avis !
Ta note :
Rédige ton avis